Présentation

Un pays de collines et de vallons où la forêt reste partout présente comme pour témoigner de l'impressionnante immensité de la Sylva Pertica du Moyen-Age. De vastes étendues de bocages, de rivières et d'étangs, parsemées de villages plus pittoresques les uns que les autres, c'est ainsi que se présente notre Canton, à guère plus d'une heure de route de Paris.


Chacun de nos villages est un lieu de mémoire, parfois prestigieux, parfois unique ou d'une émouvante modestie. Ainsi au fil de vos promenades, vous pourrez vous laisser charmer par le cadre champêtre de Coudreceau ou de Nonvilliers-Grandhoux ou encore la belle forêt de St Denis d'Authou dont la densité évoque celle de l'antique Sylva Pertica, souvent évoquée par les auteurs médiévaux.


A St Denis d'Authou par exemple, vous pourrez découvrir une charmante église du XII° ainsi que le ravissant oratoire de Saint-Hilaire des Noyers (XI°) dont la charpente, miraculeusement conservée, est une des raretés de notre Canton.


Vous serez sans doute immédiatement séduit par le magnifique château de Frazé où chacun des styles qui constituent l'histoire de l'architecture classique française se sont accumulés au fil des siècles pour constituer un ensemble d'une étonnante unité.


Vous vous attarderez sans doute dans la ravissante petite église qui est à quelques mètres. A moins que vous ne préfériez partir autour de Frazé à la recherche des manoirs de Carcahu, de Châtellier et de Cormier.


Vous aimerez le très fleuri village de Combres et sa petite église baroque, construite à l'emplacement de celle que les moines de Tiron avait initialement construite au XII° siècle.


La Croix du Perche est un des monuments les plus pittoresque du Canton, de même que, tout proches, les Etangs de Gaillards.


Au sommet d'une colline vous découvrirez Frétigny dont l'église souvent remaniée a miraculeusement conservé des fresques des XII° et XIII° siècle qui sont une des principales curiosités artistiques de notre Canton.


Vous aimerez la calme route qui vous mène à Marolles-les-Buis dont la belle église du XV° siècle était initialement dépendance de l'Abbaye de Tiron.


Et puis, bien sûr, Thiron-Gardais, le souriant chef-lieu de notre Canton, né d'une puissante Abbaye dont il reste l'église (XII°) qui est un des principaux monuments historiques du Perche, le collège que devait y implanter Louis XIII, le Centre-Bourg, constitué pour l'essentiel d'anciennes installations monastiques.


L'abbatiale vue depuis le jardin de l'ancien moulin de l'Abbaye. Sous le sol, les moines avaient aménagé un canal qui conduisait à un vivier.


Au fil des prochaines années, un effort constant devrait permettre de valoriser le site en retraçant son rayonnement européen, son importance dans l'histoire de l'occident.


Les travaux de réhabilitation souligneront la vocation essentiellement agricole et les formidables ouvrages hydrauliques de ce qui était en son temps une oasis au milieu d'un massif forestier encore sauvage et mystérieux.


Je ne recenserai pas toutes les opportunité sportives et la gamme très large de loisirs et d'animations proposées par l'ensemble de nos villages : notre bocage parsemé d'étangs est idéal pour la randonnée ou la promenade.


Dans notre canton, on peut pêcher, chasser, pratiquer les sports équestres ou se baigner. Sans compter un ensemble de petits commerces où vous trouverez tout ce qui sera nécessaire pour agrémenter votre séjour.


Un pays plein de charmes où vous serez contents d'être venus et où vous aimerez revenir et revenir encore.

Lionel BELLINA


Newsletter


Renseignez votre e-mail pour vous inscrire à la newsletter


Sondage


Avez-vous fait un don pour le projet de sauvegarde de l'église de Thiron-Gardais sur www.fondation-patrimoine.org ?


OUI et j'ai bénéficié de la déduction fiscale
NON surement pas
Je vais le faire

Sondage


Êtes-vous satisfait de notre site internet ?


Très satisfaisant
Satisfaisant
Moyennement satisfaisant
Décevant
Très décevant

Sondage


Êtes-vous inscrit à la newsletter ?


Oui
Oui,je vais le faire
Non,pas encore
Non, je ne veux pas